La démocratisation et l’égalité des chances à Sciences Po Saint-Germain-en-Laye

La formation d’excellence offerte dans les Instituts d’études politiques (IEP) est à la fois attractive et sélective, puisque seuls 10% des candidats aux concours intègrent l’institut de leur choix.

Or, les statistiques montrent que cette sélectivité ne fonctionne pas qu’au mérite et que les enfants issus des milieux populaires et des classes moyennes peinent à intégrer les IEP.

Installé au cœur d’une région marquée par de forts contrastes sociologiques, Sciences Po Saint-Germain-en-Laye est particulièrement bien placé pour impulser une politique volontariste de démocratisation de l’accès aux IEP. Il prend appui pour ce faire sur ses deux universités fondatrices, les universités de Cergy-Pontoise et de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, implantées dans des territoires dont les populations sont encore à l’écart des filières d’excellence.

En tant que membre du réseau Sciences Po du Concours commun déjà largement engagé dans cette politique de démocratisation, Sciences Po Saint-Germain-en-Laye souscrit au choix commun de maintenir le concours pour tous les candidats comme voix d’accès unique aux IEP. La réussite à ce concours constitue donc le point commun à tous ceux qui, hormis les élèves en provenance de l’international, fréquenteront l’établissement.
 

Les dispositifs de préparation au concours

D’une façon générale, le souci de faciliter l’égalité des chances s’inspire de la volonté de faire connaître l’intérêt des études proposées par les IEP à des publics qui n’ambitionneraient pas spontanément d’y accéder ; puis de les motiver et de les accompagner à coût raisonnable dans la préparation au concours.

Les dispositifs de préparation au concours, à destination des lycéens comme des étudiants, ont vocation à diversifier le recrutement au sein des IEP. Il s’agit en particulier d’aider les jeunes les moins bien dotés en ressources culturelles à acquérir des méthodes de travail utiles pour réussir le concours et pour la suite de leurs études.
 

Les droits d’inscription modulés

Pour atteindre ses objectifs d’égalité des chances, Sciences Po Saint-Germain-en-Laye a mis en place des droits d’inscription modulés. Ce choix, majoritaire parmi les membres du réseau des IEP de région, répond à un souci d’équité sociale entre les étudiants. Les droits d’inscription sont calculés en fonction des revenus des familles et échelonnés sur 8 tranches de 300 € à 4 000 €. Les élèves boursiers selon les critères du CROUS (y compris les boursiers à l’échelon 0) en sont exonérés.