Bienvenue à Sciences Po Saint-Germain-en-Laye

Céline Braconnier, directrice de Sciences Po Saint-Germain-en-Laye

Sciences Po Saint-Germain-en-Laye, fondé par les universités de Cergy-Pontoise et de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, a ouvert ses portes en septembre 2014, après quatre années de mobilisation des enseignants-chercheurs en faveur du projet. Vingt-trois ans après ceux de Rennes et Lille, le 10e IEP est devenu réalité.

Parce que nous sommes membres du réseau des IEP de région*, nos étudiants de 1re année sont recrutés par le biais du concours commun qui séduit, tous les ans, plus de 10 000 candidats. Grâce à Sciences Po Saint-Germain-en-Laye, des candidats supplémentaires peuvent donc bénéficier de la formation particulièrement attractive dispensée dans les IEP.

Relevant d’un modèle original, notre IEP, tout en maintenant l’exigence d’une grande école, prend appui sur ce que les universités ont de meilleur. Il mobilise au service de ses étudiants des enseignants reconnus appartenant aux grandes disciplines des sciences sociales : la science politique, le droit, l’histoire, l’économie… Son origine universitaire ancre également le nouvel IEP dans la recherche de pointe.

Intégrer Sciences Po Saint-Germain-en-Laye, c’est aussi bénéficier d’une formation en 5 ans résolument tournée vers l’international, et ouverte sur le monde professionnel. Il n’est, en somme, pas de cursus plus adapté à la préparation des cadres de demain, du secteur public comme du secteur privé.

En ouvrant le deuxième IEP d’Île-de-France, notre ambition est de participer à la dynamique de démocratisation de l’accès au label « Sciences Po ». Et démocratiser, c’est bien sûr encourager les enfants de milieux modestes à tenter le concours d’entrée en les aidant à le préparer, mais c’est également nous tourner vers les jeunes issus des classes moyennes encore très peu représentés dans les IEP.

Céline Braconnier, directrice de Sciences Po Saint-Germain-en-Laye et professeure des universités en science politique

*Aix-en-Provence, Lille, Lyon, Rennes, Saint-Germain-en-Laye, Strasbourg et Toulouse