Quatre étudiantes américaines à Sciences Po Saint-Germain-en-Laye

ScPoStGermain - étudiantes américaines - 16.3.2016Sciences Po Saint-Germain-en-Laye accueillera dès la rentrée 2016-2017, ses premiers étudiants internationaux dans le cadre des échanges avec des établissements étrangers. Mais l’IEP recevait déjà cette année 4 étudiantes américaines inscrites, pour une année ou un semestre, au programme de la MICEFA*, et suivant certains de leurs cours à Sciences Po Saint-Germain-en-Laye.

Ainsi Sotida Arpronphalitphan (Northern Arizona University), Katie Fung (California State University Long Beach), Nancy Ngo (San Francisco State University) et Kemi Ogunlade (Queens College), ont pu découvrir le campus de Sciences Po Saint-Germain-en-Laye en avant première.
Nous leur avons posé quelques questions :

Pourquoi avez-vous choisi de venir étudier en France ?
Katie : C’est d’abord pour la langue française, mais c’était aussi une obligation dans mon cursus universitaire.
Sotida : J’avais envie de venir en France depuis le lycée. Avec Katie nous avons chacune déjà effectué un séjour linguistique de plusieurs mois à Aix-en-Provence avant de venir à Sciences Po Saint-Germain-en-Laye.
Nancy : J’étudie le français depuis 4 ans et c’était un rêve de venir à Paris. Et une expérience à l’international, c’est un plus pour la recherche de travail après les études.
Kemi : Oui, c’est une expérience très riche de vivre dans un autre pays.

L’idée que vous aviez de la France est-elle fidèle à la réalité ?
Katie : C’est beaucoup moins romantique et plus froid que je ne l’imaginais. Mais les français sont très polis, par rapport à Los Angeles. Ici on vous dit « bonjour » partout. J’ai aussi pris goût à cette habitude française du café et du digestif après le repas.
Sotida : Ah bon ? Nous en Arizona, on se dit aussi « bonjour ». (rires)
Nancy : C’est vrai qu’en France les gens sont très respectueux, notamment avec les personnes âgées.
Katie : Ce qui m’a frappée également c’est la solidarité après les attentats et pendant les grèves.

Quels sont, pour vous, les atouts de Sciences Po Saint-Germain-en-Laye ?
Nancy : Les professeurs sont très sympas et prennent le temps de discuter avec nous. Le niveau académique est très bon également.
Katie : Je suis d’accord. Et le niveau académique est très bon, mais aussi difficile. Les cours en petits groupes sont vraiment une aide pour progresser.
Nancy : L’administration est super efficace à Sciences Po Saint-Germain-en-Laye et à l’université de Cergy-Pontoise (UCP), où nous suivons des cours de FLE (Français langue étrangère). Dans les autres facs où nous allons, c’est beaucoup plus compliqué.

Et quelles sont les difficultés que vous avez rencontrées en suivant les cours à l’IEP ?
Sotida : Les dissertations en France sont très différentes par rapport aux États-Unis. Ce serait bien d’avoir un atelier pour s’y préparer.
Katie : C’est compliqué aussi de s’intégrer pleinement en raison du nombre de cours très limité qui nous suivons à L’IEP. La majorité de nos cours ont lieu à la MICEFA à Paris. Mais les étudiants de Sciences Po Saint-Germain-en-Laye sont très sympathiques et m’ont accompagnée à mon arrivée.

Que retiendrez-vous de votre séjour en France et à Sciences Po Saint-Germain-en-Laye ?
Katie : C’est le plus grand défi de ma vie au niveau académique et dans l’apprentissage du français. Mais c’est une super expérience !

* Mission interuniversitaire de coordination des échanges franco-américains

Share