Joanna NowickiJoanna Nowicki

Professeur des universités en sciences de l’information et de la communication

 

Appartenances institutionnelles :

Sciences Po Saint-Germain-en-Laye
Université de Cergy-Pontoise
Laboratoire LDI (CNRS UMR 7187)
Membre de la rédaction en chef de la revue Hermès (CNRS)
Directrice du Master Ingénierie Editoriale et communication IEC (www.masteriec.fr)
 

Thèmes de recherche :

La pensée européenne, l’Autre Francophonie, aires culturelles et politiques, transferts culturels, communication politique Est/ouest, French Studies.
 

Principaux travaux de recherche en cours :
  1. Penseurs de l’Europe Médiane et leur réception en France.
  • Un vaste projet de recherche sur ce sujet actuellement en cours, en partenariat avec l’Académie des Sciences Morales et Politiques. Ce projet est également soutenu par la Fondation de l’UCP et par l’Institut Littéraire Kultura de Maisons Laffitte.
  • Participations à deux réseaux de recherches sur l’Europe médiane – le GDR « Connaissance de l’Europe médiane » (Paris 1, Paris IV, CNRS), et à la Fédération de recherche Études Pluridisciplinaires sur l’Europe Intermédiaire (Paris 3).
  1. L’Autre Francophonie – lancement du concept et création du réseau de chercheurs sur ce sujet, depuis 2008 (http://www.lautrefrancophonie.fr)

Publication de l’ouvrage L’Autre Francophonie sous la direction de Joanna Nowicki et Catherine Mayaux aux éditions Honoré Champion en 2012, deuxième édition en 2014)

  • Participation au dossier spécial « Y-a-t-il une francophonie post-soviétique ? Considération sur la littérature et le cinéma européen contemporains », Voix plurielles, Université Brock , avec une contribution sur la Littérature de l’Autre Francophonie , octobre 2015
  • Animation d’un séminaire doctoral en tant que professeur invité à Budapest (Université Eotvos Lorand), novembre 2015
  1. Les idées européennes.

Organisation d’un colloque international « L’Europe, le rêve, l’idéal, l’utopie » à l’UCP en 2010. L’ouvrage issu des travaux du colloque intitulé : Rêve d’Europe sous presse aux éditions Honoré Champion sous la direction de Joanna Nowicki et Luciana Radut-Gahgi

  • Initiation du Projet ARIE : A la recherche de l’identité européenne en partenariat avec l’ISCC (CNRS) et plusieurs partenaires européens. Ce projet est actuellement en cours sous la responsabilité de Luciana Radut-Gaghi, MCF en sciences de l’information et de la communication à l’UCP.
  • Participation aux colloques internationaux « L’apport des exilés polonais en France à la réorganisation pacifique de l’Europe (1940-1989) » , octobre 2015 à Cracovie et en décembre 2015 à Paris : « L’influence et le poids des exilés d’Europe centrale en France 1945-1989 »
  1. Aires culturelles et politiques 
  • Participation au comité scientifique en vu de la préparation du colloque international du CNRS/INALCO « Aires culturelles » qui a eu lieu au CNRS en novembre 2014. (http://trac.hypotheses.org/)
  • Organisation d’une journée d’études à Cracovie (Université Jagellonne) en octobre 2015.

 

Présentation de quelques publications  significatives :

Mythes et symboles politiques en Europe Centrale, sous la direction de Chantal Delsol, Michel Maslowski et Joanna Nowicki, Paris, PUF, 2002 (réédition en préparation )

Cet ouvrage tente de tracer les contours de l’identité politique et culturelle des peuples situés « entre les Russes et les Allemands » (Milosz), désormais majoritairement membres de l’Union Européenne. Longtemps « remparts »  de l’Occident contre les Tartares et les Turcs, ces puissances régionales ont disparu pendant une longue période de la scène politique pour émerger à nouveau au XXe siècle et contribuer, notamment par leur résistance culturelle, à faire s’écrouler l’empire soviétique. Leur affirmation identitaire s’est cristallisée avant tout dans les symboles et les mythes qui, déchiffrés, peuvent témoigner de l’originalité d’une expérience historique et d’une sagesse particulière, richesse indéniable pour la construction européenne. Une quarantaine de spécialistes reconnus de dix pays ont contribué à ce livre, le premier du genre à dévoiler les symboles identitaires de l’Autre Europe tels que le mythe Sarmate, le mythe du baptême, celui du rempart de la chrétienté, de l’âge d’or, du héros, de l’anti-héros ou du traître, du messianisme romantique, de la latinité et des mirages de l’Occident.

Une place d’importance est également donnée à la démystification de certaines représentations collectives, à une « philosophie de bouffon » et à l’analyse de l’humour si caractéristique de l’Europe Médiane et qui sauve ses peuples de l’automystification. L’originalité de cet ouvrage, mis à part son caractère interdisciplinaire et international repose sur l’idée même d’interroger des spécialistes de l’anthropologie culturelle, des historiens des idées et des spécialistes de la littérature sur des sujets qui touchent aux idées politiques. Dans cette partie de l’Europe, les mythes et les symboles ont été sauvegardés surtout à travers la littérature, le théâtre et la poésie plutôt que dans des traités politiques, souvent interdits par les puissances extérieures. La comparaison de plusieurs contextes culturels a aussi permis de mettre en évidence les similitudes et les particularités de différentes nations, comme la manière typique qu’ont les peuples d’Europe Médiane d’exprimer l’essentiel de manière indirecte et subtile et qu’il faut apprendre à décrypter. Cet ouvrage contribue à sa façon à donner quelques clés pour mieux effectuer cet exercice difficile.

Résumé en anglais :

This book tries to outline the political and cultural identity of the peoples located « between the Russians and the Germans » (Milosz), who have now become members of the European Union in their majority. These regional powers, long considered as the “bulwark” of the West against the Tartars and the Turks, vanished from the political stage for a long while only to come to the fore again in the XXth Century and take part, by dint of their cultural resistance, in the collapse of the Soviet empire. They asserted their identities first and foremost by translating them into symbols and myths which, once deciphered, bear witness to the originality of a historic experience and a particular kind of wisdom which are of invaluable importance for the European construction. More than forty well-known specialists from ten countries contributed to this book, the first of its kind to unveil the identity-related symbols of the Other Europe such as the Sarmatian myth, the myth of baptism, of the bulwark of Chistendom, of the Golden Age, of the Hero, the anti-Hero or the traitor, of romantic Messianism, of Latinity and of the illusions of the West.

Pride of place is also given to debunking a certain number of collective representations, to the “jester’s philosophy” and to the study of Central Europe’s such peculiar brand of humour which saves its peoples from self-mystification. The originality of this book, apart from its interdisciplinary and international approach, derives from the very fact of convening specialists of cultural anthropology, historians of ideas and literature specialists to deal with issues in the field of political ideas. In that part of Europe, myths and symbols have been preserved mainly in literature, drama and poetry rather than in political treatises, which were more often than not banned by exterior powers. Comparing several cultural contexts has also allowed us to highlight the similarities as well as the peculiarities of the various nations under scrutiny, such as the typical manner Central European peoples have of expressing the essential in a subtle, indirect way, the decipherment of which needs perforce to be learned. This book’s ambition is to provide the reader with some of the indispensable keys that will guide him along in this difficult, yet rewarding exercise.

Joanna Nowicki, L’homme des confins, Paris, CNRS Editions, 2008

Le point focal de l’Europe a été, est encore, sa frange occidentale. Objet de désir et de convoitise, elle fait les modes et les tendances. Pourtant, à y bien regarder, la partie médiane de l’Europe est depuis des temps immémoriaux un lieu privilégié d’échanges, d’apprentissage, d’ouvertures. Dans cette histoire mouvementée, s’est développée l’expérience de l’exil, de l’existence plurinationale, celle de Kundera ou de Todorov, celle de Milosz ou de Gombrowicz, où l’on discerne à quel point l’ouverture aux langues et aux cultures de l’autre est une richesse et par là même, la garantie d’une entente et d’une paix durables.

La recomposition récente du continent européen repose en d’autres termes la question de la cohabitation culturelle qui est au cœur du débat démocratique. Cet ouvrage propose d’introduire le concept de l’homme des confins comme figure emblématique de cette nouvelle manière de vivre son appartenance à la culture humaine. D’autres modèles venus de « l’Europe cadette » (la “Młodsza Europa” de Kloczowski) interpellent le modèle dominant en Europe occidentale comme par exemple le modèle polonais, où la culture et la religion sont difficilement séparables, le modèle hongrois avec la loi de l’autonomie personnelle de Reiner ou le modèle tchèque caractérisé par une forte relativisation de chacun des éléments constitutifs de l’identité nationale.

De fait, cet « homme des confins » qu’il soit de Pologne, de Hongrie, de République Tchèque ou d’ailleurs a une capacité à nous dire non pas ce qu’a été l’Europe, mais ce qu’elle saura devenir.

Résumé en anglais :

Europe’s focal point was – and still is, its western part. It became the object of desire and envy, and the place where fashions and trends are made and broken. Yet, seen from a closer angle, the central part of Europe has been a privileged region for cultural exchanges, mutual teaching and learning and openness from time immemorial. It was that eventful history that produced the experience of exile and of plurinational existence, as exemplified by Kundera or Todorov, Milosz or Gombrowicz, in whose lives and works it is so patent to see to what extent openness to cultures and languages is a source of wealth and therefore the key to prolonged understanding and peace.

The recent recomposition of the European continent profoundly renews the question of cultural cohabitation which lies at the core of the political debate. This book aims to introduce the concept of the “man of confluences” (“L’homme des confins”) as a figurehead of that new way of living one’s belonging to human culture. Other models coming from “The Younger Europe” (Kloczowski’s “Młodsza Europa”) question the dominant model in western Europe, such as the Polish model, where culture and religion are hard to set apart, the Hungarian model with Reiner’s law of personal autonomy or the Czech model which strongly relativizes each and every constitutive element of national identity.

In point of fact, the “man of confluences” — whether he comes from Poland, Hungary, the Czech Republic or elsewhere — has the power to tell us not what Europe was or has been, but what it shall become.

Les langues de bois, Joanna Nowicki, Michaël Oustinoff, Anne-Marie Chartier, coordination du numéro 58 de la revue Hermès, CNRS Editions, Paris, 2010 

La langue de bois est aujourd’hui omniprésente : dans le discours des hommes politiques ou des diplomates, mais aussi au sein des médias, dans le marketing, la publicité, les sciences de communication des entreprises. Un tel succès mérite qu’on l’analyse en profondeur et sous toutes ses facettes. En effet, il n’y a pas une langue de bois mais plusieurs : y compris la dernière en date, qui se pare des atouts du « parler vrai ». Les auteurs s’efforcent de montrer les nuances à introduire entre les différentes acceptions de l’expression « langue de bois », depuis l’origine de cette m métaphore jusqu’à l’usage actuel. La langue de bois n’est pas propre au système totalitaire. Elle existe bel et bien en démocratie et occupe de plus en plus l’espace public. Sa spécificité, au-delà de sa fonction de « communication », est in fine de figer l’imagination et de rendre illusoire la liberté d’expression individuelle. C’est pourquoi la démarche critique s’impose à son égard. C’est numéro d’Hermès fournit quelques moyens pour essayer de comprendre ce que les mots veulent cacher.

Résumé en anglais : 

Doublespeak is everywhere in today’s world in the discourse of politicians and diplomats as well as in the media, in marketing, advertising and corporate communication. Such popularity needs to be thoroughly examined from all sides since there are many forms of doublespeak, including the latest of them which covers up as “straight-talking”. The authors endeavoured to highlight the nuances that can be found between the different meanings of the term, from the original metaphorical phrase of langue de bois (literally “wooden tongue”) to its current use, in French as well as in other languages. Doublespeak is not inherent to a totalitarian system. It does exist in democratic regimes and is taking up an ever bigger share of the public space. Its specificity, beyond its “communicative” function, is eventually to petrify imagination and make individual freedom of speech illusory. That is why it must be addressed critically. This Hermès issue will give some tools to understand what words want to keep hidden.

Joanna Nowicki, « L’identité de l’Europe cadette », in. L’identité de l’Europe, sous la direction de Chantal Delsol et Jean-François Mattéi, Paris, PUF, 2010

L’Europe cadette (« Młodsza Europa », notion empruntée à l’historien polonais Jerzy Kloczowski) s’est toujours interrogée sur « l’européanité », car celle-ci a été plus tardive dans cette partie du continent et plus problématique.

Cette article porte un regard sur le sens de « l’européanité » d’aujourd’hui, vécue au centre et à l’Est de l’Europe. Celle-ci a une coloration différente du fait de sa confrontation plus ou moins grande avec ce que l’on peut appeler « l’identité de l’être » ou « l’identité du faire ». L’Europe cadette qui vient de reconquérir un discours libre sur «l’européanité » en général et sur son « européanité » en particulier, l’assume enfin pleinement et fièrement sans être obligée (encore) de pratiquer un discours convenu sur ses torts passés. Elle se considère tant porteuse de la culture européenne que victime de ceux qui ont voulu la priver de l’appartenance à l’Europe. En outre, l’introspection nationale a longtemps été son exercice favori et le doute identitaire l’a souvent rongée. Les confins plus que les centres sont conscients de leurs insuffisances et de leurs imperfections par rapport à la norme. En témoignent le thème du « complexe de la dépendance », des « mirages de l’Occident », de la « culture de seconde main » dans le débat intellectuel des pays de l’Autre Europe. C’est aussi la raison pour laquelle de nombreux textes, magnifiques, témoignent de la vitalité de la pensée européenne de l’Europe Médiane. Ils sont analysés dans cet article et comparés avec le discours sur l’épuisement de l’identité européenne en Occident qui a frappé Jean François Mattéi.

 Résumé en anglais :

« The Younger Europe » (« Młodsza Europa », a notion borrowed from the Polish historian Jerzy Kloczowski) has always wondered about the concept of “Europeanity” because it emerged belatedly in that part of the continent and was more problematical.

This paper takes a closer look at the meaning of “Europeanity” today as it is experienced in Central and Eastern Europe. It takes on a different shade of meaning when confronted to what may be called the “identity of being” and the “identity of doing”. Europe’s younger sister, who has just reconquered a free discourse on “Europeanity” in general and on her “Europeanity” in particular, has finally fully and proudly come to terms with it without being (yet again) forced to adopt a conventional discourse on her past wrongs. She considers herself to be as much the carrier of European culture as the victim of those who wanted to deprive her of belonging to Europe. Moreover national introspection has long been her favorite exercise and she was often tormented by identity-related doubts. The outer reaches rather than the centres are aware of their shortcomings and imperfections in relation to the norms. This is exemplified by the theme of the “dependency complex”, of the “illusions of the West”, of “second-hand culture” in the intellectual debate in the countries of the Other Europe. This is also the reason why many texts, magnificent ones, bear witness to the vitality of Central Europe’s European thought. They are analysed in this paper and compared with the discourse on the exhaustion of European identity in the West which struck Jean François Mattéi.

L’Autre Francophonie, sous la direction de Joanna Nowicki et Catherine Mayaux, Paris, éditions Honoré Champion, 2012, deuxième édition 2014.

Cet ouvrage souhaite redonner sa place à l’Autre Francophonie, celle de l’Europe Médiane, souvent occultée au profit de celles du Nord et du Sud. Cette Autre Francophonie, à la fois étrangère et proche, s’exprime à travers la littérature, la philosophie, l’histoire, les sciences sociales, le monde de l’édition et de la traduction. De nombreux spécialistes de l’Europe centrale et orientale et des universités françaises ont confronté leurs points de vue sur cette nouvelle approche de la francophonie, plus particulièrement autour de l’ « européanité » de ces pays qui s’est développée, au cours de l’histoire, en étroite relation avec la culture française. Cette Autre Francophonie est la résultante d’un véritable choix et d’une inclination vers la langue et les valeurs portées par la pensée française. La francophonie s’impose chez beaucoup d’auteurs de l’Europe centrale et orientale comme le choix de la liberté. La culture française a attiré de nombreux intellectuels de l’Autre Europe qui l’ont souvent diffusée subtilement dans leurs sociétés.

Cet ouvrage met en lumière certains aspects moins connus des relations entre l’Est et l’Ouest, à commencer par la période de la belle époque de l’entre-deux guerres, en analysant les regards biaisés et rencontres manquées. Les échanges intellectuels dans l’après guerre sont ensuite montrés sur l’exemple des créations francophones et traductions littéraires. Quelques porosités Est/Ouest subtiles sont ensuite mises en évidence à travers la philosophie et la spiritualité.

La pensée européenne de l’Autre Francophonie est présentée à travers les écrits de quelques passeurs, penseurs et dissidents qui ont voulu construire l’Europe par la culture et la politique, tels que Czapski, Geremek ou Skarga. En conclusion, les enjeux et prolongements de la francophonie sont discutés.

Résumé en anglais :

This book intends to restore the « Other Francophony » in its rightful place, the francophony of Central Europe which has often been ignored in favour of the francophony of the North and of the South. The Other Francophony, both foreign and near, expresses itself through literature, philosophy, history, social sciences, the world of publishing and translation. Many specialists from Central and Eastern Europe as well as from French Universities compared their viewpoints on that new approach to francophony, and more particularly on the “Europeanity” of those countries which was to develop in close harmony with French culture in the course of history. The Other Francophony is the result of a deliberate choice and of an attraction to the language and values of French thought. Francophony has imposed itself as the choice of freedom among many authors from Central and Eastern Europe. French culture attracted many intellectuals from the Other Europe who often introduced it in their own societies in a subtle way.

This book highlights some of the lesser known aspects of East/West relationships, first during the prosperous years of the interwar period, by analyzing the biased conceptions of one another and the missed encounters. Intellectual exchanges in the post-war period are then exemplified by Francophone creations and literary translations. Some subtle porous points of passage between East and West are then shown to exist in philosophy and spirituality.

The European thought of the Other Francophony is presented through the writings of some of the thinkers and dissidents who were instrumental in the passage of one culture to the other and wanted to build Europe upon culture and politics, like Czapski, Geremek or Skarga. By way of conclusion, the stakes and the ins and outs of francophony are then reviewed.
 

Liste des publications et interventions scientifiques

Ouvrages et direction d’ouvrages
  • Direction de l’ouvrage collectif : Quels repères pour l’Europe ?, l’Harmattan, 1996.
  • Co-direction avec Hugo Fazio de l’ouvrage paru en espagnol La crisis des los referentes , Hugo Fazio Vengoa, Joanna Nowicki, IEPRI, Universidad Notional, Bogota, 1999.
  • Co-direction, avec Chantal Delsol et Michel Maslowski d’un ouvrage collectif Mythes et symboles politiques de l’Europe Centrale, PUF 2002, traduit également en roumain « Mituri si simboluri politice in Europaé Centrala », Cartier, 2003.
  • Co-direction avec Chantal Delsol et Michel Maslowski d’un ouvrage collectif Dissidences paru aux PUF en 2005.
  • Direction de l’ouvrage collectif L’Europe, La danse sur les limites, paru aux éditions Romillat, 2005.
  • L’homme des confins, pour une anthropologie interculturelle  éditions du CNRS, Paris 2008.
  • Co-direction, avec Czeslaw Porebski d’un ouvrage collectif L’invention de l’Autre paru aux éditions du Sandre, Paris 2008.
  • La Cohabitation culturelle, CNRS Edition, Paris 2009. Coordination des Essentiels d’Hermès.
  • Direction avec Catherine Mayaux d’un ouvrage collectif intitulé : L’Autre - Francophonie aux  éditions Honoré Champion, Paris 2012, réédité en 2014
  • Barbara Skarga, penser après le Goulag, textes et commentaires réunis par Joanna Nowicki, Editions du Relief, Académie Polonaise des Sciences, Paris 2012.
  • Direction avec Luciana Radut Gaghi d’un ouvrage : Diasporas, exils, cosmopolitismes, aux éditions du Reliefs, Paris
  • Direction avec Luciana Radut-Gaghi d'un ouvrage collectif intitulé : Rêve d'Europe sous presse aux éditions Honoré Champion
Chapitres d’ouvrages
  • 1993 : « L’ironie dans la littérature – une manière de dévoiler l’hypocrisie du langage » dans Humour Européen, édité par Centre International d’Etudes Pédagogiques, Sèvres.
  • 1994 : « Les Européens de l’Est et de l’Ouest parlent-ils le même langage ? » dans La Grande Europe? sous la direction de Chantal Delsol, éditions Vrin. Paru également en polonais dans l’ouvrage collectif « Komunikacja miedzykulturowa, zderzenia i spotkania » Instytut Kultury, Warszawa 1996 sous le titre : « Czy Europejczycy ze Wschodu i z Zachodu mowia tym samym jezykiem (na przykladzie Polski i Francji) ».
  • « Entre le français et le polonais : expérience d’un caméléon linguistique » publié dans Illustrations de la francophonie littéraire, éditions Espace 34, Montpellier, 1998.
  • Contribution à l’ouvrage collectif  Histoire des idées politiques de l’Europe Centrale  sous la direction de Chantal Delsol et Michel Maslowski, PUF 1998. Cet ouvrage a reçu le prix de l’Académie des Sciences Morales et Politiques.
  • Contribution à l’ouvrage collectif paru en espagnol à Bogota « Dix ans après la chute du mur » « 10 anos después des Muro, visiones desde Europa y America Latina », Hugo Fazio Vengoa, William Ramirez Tobon, TM, Edotores, IEPRI, Santafé Bogota, Colombia 2000, texte : « Libertad o seguridad : el dilema de los paises en transicion. El ejemplo polaco ».
  • Participation à l’ouvrage collectif sous la direction de Chantal Delsol et Jean Francois Mattéi, L’identité de l’Europe, PUF, Paris 2010. Chapitre : « L’identité de l’Europe cadette ».
  • Participation à l’ouvrage collectif sous la direction de Jacqueline Michel et Annette Shahar Relation du poème à son temps : interrogation contemporaines, éditions Peter Lang, Bern 2010. Chapitre : « La poésie comme dissidence - l’exemple de la Pologne après 1945 ».
  • Contribution à l’ouvrage collectif La francophonie en Europe centrale et pour l’Europe centrale, Zapadoceska universita, Pilsen, République Tchèque, 2011. Chapitre : « Les écrivains de l’Autre Francophonie et leur spécificité »
  • Contribution à l'ouvrage collectif : Satire socio-politique et engagement dans la fiction contemporaine sous la direction de Annette Shahar, Péter Lang, Berne, 2013. Chapitre: "Le roman satirique du communisme, et le roman satirique de la dissidence" (101-113)
  • Contribution à l'ouvrage collectif : L'est et l'Ouest face à la chute du Mur sous la direction de Michèle Weinachter, Cirac, 2013. Chapitre : La Table Ronde, le 4 juin 1989 et la chute du Mur - tout a commencé en Pologne (137-147)
  • Contribution à l'ouvrage collectif : Les évolutions du français contemporain sous la direction de Xavier North, éd. La Passe du Vent, 2013, Chapitre "La langue de bois, p. 123
  • Contribution à l’ouvrage collectif en allemand sous la direction d’Ives Bizeul publié V&R unipress in Götttingen sous le titre Recontruktion des Nationnalmythos. Chapitre : »Die Bedeutung von Mythen und nationalen Symbolen in des Kulturen Mitteleuropas »
  • Contribution à l’ouvrage collectif  bilingue intitulé : French Studies, sous la directions de John Rey et Steven Frankel, aux éditions Honoré Champion, 2013 dans la collection « Poétique et esthétique XX –XXI siècles «, chapitre : The Man of Confluences: A Model of Education for the Twenty-First Century Gentleman?
  • Contribution à l’ouvrage collectif : Camus de l’autre côté du Mur, réception de l’ouvre camusienne, sous la direction de Judith Maar et Krisztina Horvath, L’Harmattan, 2014, chapitre : « L’homme révolté de Camus et la dissidence polonaise » p. 25
Articles dans des revues à comité scientifique
  • 1984 : « L’ironie dans l’écriture huysmanienne », Bulletin de la Société Huysmans. Nº76.
  • 1993 : « Les Français et les Polonais : les émotions de liens à nouveau rétablis », Cahiers franco-polonais Nº7.
  • Contribution à la revue hongroise Regio, nr 1-2/1995: » Közép-kelet-europai sztereotipiak : vonzalom, gyanakvas es identitas ».
  • Contribution à la revue polonaise Studia Europejskie de l’Université de Varsovie, n°2(6)1988:« O postrzeganiu przez Francuzow mentalnosci wschodnioeuropejskiej ».
  • Janvier 1996 : « De la nécessité de l’exception centre est européenne », article paru dans La Nouvelle Alternative.
  • Article pour la revue Communication et organisation, paru en septembre 2000; texte : « L’Europe comme référence pour la Grande Europe ».
  • Article pour la revue Communication et organisation, numéro 22 – 2 ème semestre 2002 intitulé « La part de l’illusion »; texte : « Gérer l’interculturel, alibi ? mode ou illusion ? ».
  • Contribution au numéro 23-24 de la revue Hermès consacré à la cohabitation culturelle en Europe, automne 1998 : « Européanité revendiquée, identité de l’Europe Médiane » (traduit en polonais dans « Studia Europejskie » nr 3 (11) 1999.
  • Contribution au numéro 41 de la revue Hermès consacré à la psychologie sociale et la communication. Article : « Communication interculturelle et construction identitaire européenne », Editions du CNRS, mai 2005.
  • Contribution au numéro 46 de la revue Hermès consacré aux événements mondiaux, regards internationaux. Article « La mort du pape Jean Paul II », Editions du CNRS, mai 2006.
  • Coordination du numéro 49 de la revue Hermès consacré à la traduction et à la mondialisation. Article « Les enjeux identitaires de la traduction : les écrivains de l’autre Europe », Editions du CNRS, décembre 2007.
  • Coordination avec Michaël Oustinoff et Serge Proulx du numéro 51 de la revue Hermès intitulée « L’épreuve de la diversité culturelle », Editions du CNRS, juin 2008.
  • Coordination avec Michaël Oustinoff et Juremir Machado da Silva du numéro 56 de la revue Hermès intitulé « Traduction et mondialisation » vol. 2, Editions du CNRS, juin 2010.
  • Coordination avec Anne Marie Chartier et Michael Oustinoff du numéro 58 de la revue Hermès intitulé « Les langues de bois ». Article : « De l’insoutenable légèreté occidentale à l’égard de la langue de bois », Editions du CNRS, janvier 2011.
  • Article pour les Essentiels d’Hermès, CNRS Editions, 2012 intitulé « Diversité culturelle et mondialisation » coordonnées par Paul Rasse. Chapitre intitulé : « Communication interculturelle et construction européenne »
  • L’article « La langue de bois, notion clé du monde contemporain », le numéro 71 de la revue Hermès avec Michaël Oustinoff.
  • L’article « Voix inaudibles de l’Autre Europe » , Revue Conférence N°40, printemps 2015.
Colloques internationaux avec actes
  • 1984 : «  Le discours ironique dans l’écriture naturaliste de J.K. Huysmans », actes du colloque J.K. Huysmans et la découverte de l’art., Bâle, Colmar, Mulhouse.
  • Juin 1993 : « La France et la Pologne - un amour presque parfait » colloque international « Stéréotypes et Nations » organisé à Cracovie par International Cultural Centre. Le texte publié dans un ouvrage collectif en anglais et en polonais Stereotypes and Nations, Cracovie, 1995.
  • 1994: « Nationalism, Patriotism, Citizenship in Eastern and Western part of Europe », dans Europe on the move, fusion or fission, University of Jyväskylä, Finlande (en anglais).
  • Septembre 1994 : « Perception française de la mentalité est européenne », colloque international « Europe Centrale en France, confrontation des paradigmes culturels », Université de Nancy II.
  • Octobre 1996 : participation au colloque : « Intercultural management and Communication », organisé par l’Académie de l’Economie de Cracovie et la Fondation Friedrich Ebert. Présentation d’une communication en anglais : « French-Polish Communication ».
  • Février 1997 : participation au Congrès de Sietar International, Poitiers. La communication « Images, signes, symboles – repères européens contemporains ».
  • Septembre 1997 : participation au colloque « Figures du double dans les littératures européennes », organisé par le groupe de recherche C.E.R.C.L.E. de l’Université de Nancy II. Communication « Dédoublement de la personnalité chez les exilés d’Europe Médiane » publiée dans les actes du colloque en 1998.
  • Participation au colloque « Les passeurs culturels : mécanismes de métissage et notion de traductibilité », organisé à l’Université de Marne-la-Vallée les 15 et 16 mai 1998. Communication : « La question de l’altérité en Europe dans l’interface Est-Ouest » publiée dans Passeurs culturels, mécanismes de métissage, sous la direction de Louise Bénat - Tachot et Serge Grudzinski, Presses universitaires de Marne-la-Vallée et Editions de la Maison des sciences de l’homme, Paris, 2000.
  • Organisation en partenariat avec l’Institut Hongrois de Paris d’un colloque international « L’imaginaire symbolique en Europe Centrale », 12-13 mai 2000 communication : « Pour une philosophie de bouffon » parue dans un ouvrage collectif : Mythes et symboles politiques de l’Europe Centrale, PUF, Paris, 2001.
  • Participation au XIIème Congrès de la SFSIC, Paris, 10-13 janvier 2001 ; communication « L’homme des confins – pour une anthropologie interculturelle ».
  • Participation au XIIIème Congrès de la SFSIC, Marseille, 7-9 octobre 2002 ; communication « De la relation à l’Autre vers la relation avec l’Autre. Quelle méthode pour la communication interculturelle ».
  • Responsable, en partenariat avec le groupe de recherche Cercle (Nancy 2) du colloque international « Marches, confins, lisières » qui s’est tenu les 13-14 juin 2002 à l’Université de Marne-la-Vallée. Communication : « L’homme des confins : futur modèle de l’identité ? ».
  • Responsable pour le Département Aires Culturelles et Politiques du colloque international « Europe : le frisson des frontières », qui s’est déroulé les 14-15 mai 2004 au Château de la Petite Malmaison. Communication : « Le grotesque et l’ironie : deux faces de l’esprit européen ». Publication des actes sous ma direction en 2005 aux éditions Romillat sous le titre : « Europe : la danse sur les limites ».
  • Participation au colloque « Lectures politiques des mythes littéraires au XX e siècle » organisé les 14-15 avril 2005 à l’Université de Paris X - Nanterre, communication : « Le mythe du héros romantique polonais tourné en dérision ». Publication des actes dans un ouvrage intitulé : Lectures politiques des mythes littéraires au XX e siècle, aux Presses universitaires de Paris X Nanterre, coll. « Littérature et poétique comparées » 2008.
  • Communication présentée au colloque international « La nouvelle Europe et une identité frontalière » organisé à l’Université de Bialystok (Pologne) du 13 au 16 octobre 2005. Titre : « L’homme des confins – un nouveau modèle de l’identité dans une Europe multiculturelle ? ».
  • Communication présentée lors du 15e Congrès de la SFSIC : « De la communication interculturelle à l’anthropologie interculturelle », qui s’est tenu   les 10-12 mai 2005 à Bordeaux.
  • Communication présentée lors du colloque international « Dynamique transfrontalières et politiques de voisinage aux confins de l’Europe » organisé à l’Université de Paris X Nanterre en novembre 2006. Titre : « Les confins, lieux de l’identité plurielle ».
  • Communication présentée au colloque « Construction identitaires dans le Sud-Est européen, organisé par l’Université d’Etat de Moldavie et l’Alliance Française de Moldavie les 26-27 avril 2007 : « Identité des confins ».
  • Participation au colloque international organisé par l’Institut de Recherche Philosophique de Lyon et l’université Paris est de Marne la Vallée « Médecines, anthropologies et cultures », janvier 2008.
  • Communication présentée au colloque du CRTF „Interprétation et transmission littéraire aujourd’hui » qui s’est tenue à l’université de Cergy-Pontoise les 7-9 octobre 2008. Titre : « La traduction au cœur de l’interprétation ». Publié aux éditions Encrages sous la direction de Max Butlen et Violaine Houdart-Merot sous le titre : Interpréter la littérature aujourd’hui.
  • Communication présentée au colloque organisé par l’Université ELTE et l’Université de Cergy-Pontoise dans le cadre du projet de recherche Roman européen 1960-2009 (dirigé par Catherine Mayaux et Janos Szavay) à Budapest le 30 et 31 janvier 2009. Titre : « Les réécritures des mythes nationaux dans les romans de l’Europe Médiane ».
  • Communication présentée à la conférence organisée par le European Universities Consortium et Fondazione Romualdo del Bianco à Florence le 26-29 mars 2009. Titre : « Qu’est-ce l’européanité aujourd’hui ».
  • Communication présentée au colloque organisé à la Sorbonne le 15 mai 2009 sur l’identité européenne. Titre : « L’identité de l’Europe cadette ». Publication sous la direction de Chantal Delsol et Jean-François Mattéi aux PUF sous le titre : L’identité de l’Europe, Paris 2010.
  • Participation au colloque organisé par le CICC « Le monde face à la chute du Mur » les 26-27 Novembre 2009 à l’Université de Cergy Pontoise. Communication intitulée : « La Table Ronde, le 4 juin, tout a commencé en Pologne ». Publication des actes dans un ouvrage collectif sous la direction de Michel Weinachter : L’Est et L’Ouest face à la chute du Mur, Cirac, Paris , 2013, pp. 137-147.
  • Participation au colloque international organisé par Institut de Recherche Philosophique de Lyon le 29-30 janvier 2010 « La représentation de l’Europe : entre nation et empire ». Communication intitulée: « L’Europe centrale – une miniature de l’Europe archieuropéenne »..
  • Organisation avec Catherine Mayaux à l’Université de Cergy-Pontoise, en partenariat avec l’ISCC et le CDI d’un colloque international intitulé « L’Autre Francophonie » regroupant une trentaine d’universitaires de 5 pays différents. (21-23 juin 2010). Présentation d’une communication intitulée : « Ecrivains exilés de l’Autre Europe, quelle langue, quelle patrie? » L’ouvrage issu de ce colloque sous la direction de Catherine Mayaux et moi même publié aux éditions Honoré Champion en 2012.
  • Participation au colloque international « La francophonie en Europe centrale et pour l’Europe centrale » organisé à Plzen les 16-17 septembre 2010. Communication: « Les écrivains de l’Autre Francophonie et leur spécificité », in M. Fenclova, D. Koláříková (éd.), La francophonie en Europe centrale et pour l’Europe centrale, Západočeská univerzita, Pilsen, République Tchèque, 2011.
  • Participation au colloque international organisé l’Université Paris Sorbonne, Sorbonne Nouvelle Paris 3 et Ecole Normale Supérieure en avril 2011 « La francophonie au XVIII-XIX ème siècles : perspectives littéraires, historiques et culturelles ».
  • Participation au colloque organisé à l’Université de Rostock en octobre 2011 « La reconstruction des mythes nationaux ». Communication : « La pérennité de mythes et symboles nationaux dans les cultures d’Europe Médiane à travers sa littérature ».
  • Participation au colloque international organisé par le groupe de recherche sur le roman européen co-organisé par l’Université de Cergy-Pontoise et l’Université de ELTE (Budapest) : « Le regard sur l’histoire dans le roman européen », qui s’est tenu en juin 2011. Communication : « Le roman comme reflet de l’incommunicabilité d’expérience Est/ouest ».
  • Participation acceptée au colloque international organisé à en mai 2012 par le Groupe d’Etudes Francophones de la faculté des lettres de l’Université de Haifa (Israël). Communication : Dérision et auto-dérision dans le roman polonais autour du socialisme réel et de la dissidence » . Les actes publiées dans un ouvrage collectif sous la direction d’Anette Shahar sous le titre Satire socio-politique et engagement dans la fiction contemporaine, Peter Lang, Berne, 2013
  • Organisation par le Pôle ACEFE en partenariat avec le Centre de Civilisation Française à Varsovie d’une journée d’études : « Exiles, Diasporas, Cosmopolitisme » le 31 mai 2012 à l’Université de Cergy-Pontoise. Les actes sous presse aux éditions du Relief.
  • Participation à la journée d’études organisée par le laboratoire LDI à l’Université Cergy Pontoise « Quand les écrivains font leurs musées » le 23 Novembre 2012. Communication : Joseph Czapski, ou l’œil d’un humaniste de l’autre francophonie ».
  • Participation au colloque “Les évolutions du français contemporain” organisé à Lyon par la Délégation générale à la langue française et aux langues de France. Les actes publiés aux éditions La passe du vent, 2012. Ma contribution sous le titre “La langue de bois” pp. 123-130
  • Participation au colloque international organisé par la SFSIC en avril 2012 à Roubaix « Communiquer dans un monde de normes ». Participation au comité scientifique du colloque pour l’axe 4 : Communication entre cultures : une autre mondialisation ? Communication : « L’invention de l’Autre »
  • Participation au colloque international organisé à en mai 2012 par le Groupe d’Etudes Francophones de la faculté des lettres de l’Université de Haifa (Israël). Communication : Dérision et auto-dérision dans le roman polonais autour du socialisme réel et de la dissidence »
  • Organisation par le Pôle ACEFE en partenariat avec le Centre de Civilisation Française à Varsovie d’une journée d’études : « Exiles, Diasporas, Cosmopolitisme » le 31 mai 2012 à l’Université de Cergy Pontoise. Les actes seront publiés en 2014 sous la direction de Joanna Nowicki et Luciana Radut aux éditions du Relief
  • Participation à la journée d’études organisée par le laboratoire LDI à l’Université Cergy Pontoise « Quand les écrivains font leurs musées » le 23 Novembre 2012. Communication : "Joseph Czapski, ou l’œil d’un humaniste de l’autre francophonie ».
  • Organisation par le Pôle ACEFE d’un colloque international « De quoi rêvent les Européens » au Centre Scientifique de l’Académie Polonaise des Sciences à Paris. les 17-18 janvier 2013 avec la participation des universitaires français, allemands, roumains et polonais. Conception scientifique du colloque avec Luciana Radut-Gaghi, communication : « L’Humanisme de l’Autre Europe »
  • Participation au colloque : „Camus, de l’autre côté du mur“, organisé par le centre interuniversitaire d’études hongroises et finlandaises de l’Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 en collaboration avec l’Université ELTE de Budapest, le 31 mai 2013. Participation au comité scientifique et communication: „L’homme révolté de Camus et la dissidence polonaise“ Publication parue dans l’ouvrage sous la direction de Judith Maar et Krisztina Horvath sous le titre Camus de l’autre côté du Mur » aux éditions L’Harmattan, Paris, 2014, pp. 25-37.
  • Participation au colloque international : « Exils et transferts culturels dans l’Europe moderne » , organisé par le Centre Interuniversitaire d’Etudes hongroise et finlandaises (CIEH-CIEFi) de la Sorbonne Nouvelle –Paris 3 à l’Institut Hongrois de Paris, les 6 et 7 juin 2014. Participation au comité scientifique du colloque et communication d’ouverture : « Exil-ou la vertu de la pensée décalée ».
  • Participation au workshop : Models of State consolidation in contemporary central and Eastern Europe : national perspectives  organisée par l’Institut de Journalisme et de Sciences Politiques de l’Université de Varsovie le 16 mai 2014 . Communication : « L’influence de la pensée dissidente sur la reconstruction de l’Etat démocratique en Europe du Centre Est ». Publication prévue dans la revue « Society and politic » en 2014.
  • Participation au 23 Congrès mondial des sciences politiques organisé par IPSA – International Political Science Association à Montréal du 19 au 24 juillet 2004. Communication prononcée  : » L'apport des élites centre-est européennes à la pensée Européenne »
  • Participation au comité scientifique du colloque international CNRS-Inalco : « Aires Culturelles » qui s’est tenu à à Paris les 5-7 Novembre 2014. Communication sur l’Europe Médiane.
  • Participation au colloque international : European Narratives – Europe and the European Union in the 21 st Century as Political, Social and Cultural Construction, 24-26 Septembre, à Cracovie. Communication : Specificity of European narratives in some textes of central-Easter European thinkers after 1945.
  • Participation au colloque international « L’apport des exilés polonais en France à la réorganisation pacifique de l’Europe (1940-1989), Cracovie, 16-17 octobre 2015, communication : « L’apport des exilés du cercle Kultura à la pensée européenne après 1945 ». La suite de ce colloque se déroulera à Paris en décembre 2015 à l’Institut d’Etudes Slaves. Une autre communication a été acceptée.
Colloques nationaux
  • Juillet 1994 : « Les stéréotypes des Européens du centre - est : attirance et méfiance », communication présentée au colloque de l’Institut Collégial Européen, Royaumont.
  • Participation au colloque « Bilinguisme : enrichissement et conflits » organisé à l’Université de Toulon et du Var les 26-28 mars 1998. Communication : « Identité plurielle, expérience d’exil », publication en 2001 dans le numéro 2 de la collection Babeliana aux éditions Champion.
  • Participation au colloque « L’élargissement de l’Union Européenne. Quels enjeux ? quels défis ? », Université de Paris III, les 24-25 avril 1998. Communication : « Spécificité du modèle culturel polonais et cohabitation culturelle en Europe ».
  • Participation aux journées d’étude sur la médiation culturelle, Lille, mars 1999. Communication : « Mythes et symboles dans les cultures de l’Europe médiane comme lien d’identification et de différenciation » paru dans « Médiation des cultures », textes réunis par Michèle Gellereau, Université Lille 3, 2000.
  • Participation au colloque de l’Institut Collégial Européen, « L’Universel et le particulier », 10-11 juillet 2000) ; communication : « Le cosmopolitisme centre européen – un compromis entre l’universel et le particulier ».
  • Participation au colloque : « Identité, culture et métissage », 20-21 juin 2005 à l’espace Le Scribe – L’Harmattan, communication : « La rencontre entre l’Europe centrale et l’Europe occidentale : la question des identités ».
  • Juin 1999 : participation au VII ème congrès international de l’ARIC, « Savoir et enjeux de l’interculturel », communication « L’Occident - référence obligatoire ou altérité inquiétante, hésitations centre européennes ».
Communications et conférences invitées
  • Juillet 1994: College for New Europe, Cracovie, dans le cadre du programme : « Basic Political, Economic and Cultural Problems of New Europe ». Enseignement : « Communication Est/Ouest » (en anglais).
  • 1995: « Central and Western Europe: confrontation of cultural paradigms » dans Uniqueness in Unity, the significance of Cultural Identity in European Cooperation, actes de Sietar Europa Symposium, éd. Envirostress, Prague, 1995 (en anglais).
  • Octobre 1995 : participation au colloque international organisé par l’Unesco « Migration Est-West after the Cold War, Cultural and Educational Aspects », Bourgas (Bulgarie). Communication sur le dialogue Est-Ouest.
  • Mars 1996 : Forum « L’Europe et les formations en relations internationales », le Parlement Européen de Strasbourg, communication sur l’enseignement de la communication interculturelle.
  • Juin 1996 :   Conférence : « Russie et l’Europe de l’Est : quel avenir » le Groupe Gestion Technologie Innovation G.T.I de la Chambre de Commerce de Paris.
  • Printemps 1997 : Institut d’Etudes Romanes à l’Université de Varsovie. Enseignement :« Communication d’entreprise ».
  • Octobre 1997 : Forum International « Communication en Europe : nouveaux défis », organisé par l’UNESCO à Sofia ; conférence sur la crise de repères en Europe.
  • Novembre 1999 : Participation à table ronde sur « Les dix ans de la chute du mur de Berlin » à l’Université Nationale de Bogota et à l’université de Manizalès (Colombie).
  • Mai 2000 : participation au 10 ème Congrès de Sietar International, Bruxelles. La communication : « L’Europe cadette au sein de l’Union Européenne. Harmonie familiale ou élément perturbateur ».
  • Septembre 2000 : Dans le cadre de la coopération avec l’Université Nationale à Bogota un enseignement « Paradigmes culturels centre-est européens ».
  • Mai 2000 : Forum « Minorités en Europe Centrale » organisé à l’Université Marne-la-Vallée, Conférence sur le modèle de cohabitation culturelle en Europe Centrale.
  • Septembre 2000 : Conférence sur l’européanité comme mythe identitaire en Europe Centrale à l’Université Simon Bolivar à Caracas (Venezuela) dans le cadre d’un séminaire « Democracia, interculturalidad y nationes, una tisbo comparativo Europe/America latina » .
  • Mai 2001 : Conférence « Une Europe nouvelle ? Nouveaux membres, nouvelles structures, nouvelle identité », SGH, Varsovie, communication « Européanité revendiquée comme éléments de l’identité nationale (Polonais, Tchèques, Hongrois).
  • Décembre 2000: Participation au colloque international sur Solidarnosc et l’avenir de l’Europe, Szczecin, Pologne. Communication « L’ethos de Solidarnosc et sa dimension universelle ».
  • Avril 2001 : « L’Europe de l’Autre », Centre tchèque à Paris, conférence « Une identité plurielle – un modèle centre européen qui préfigure l’avenir de la cohabitation culturelle en Europe ».
  • Mai 2001 : Lublin, conférence sur le thème « Identité européenne » dans le cadre du module francophone du programme du Collège polono-ukrainien.
  • Novembre 2002 : Conférence organisée par Maison de l’Europe de Lyon et du Rhône, le Consulat de Pologne, Les Amis de la Convention Rhône-Alpes, le Mouvement Européen – Lyon, Union pour l’Europe Fédérale – UEF-France « L’avenir de l’Union Européenne, une union dans la diversité, élargissement et gouvernance ». Communication sur les stéréotypes franco-polonais.
  • Décembre 2002 : Kiev, conférence « Identité européenne » à l’Institut Français de Kiev.
  • Janvier 2003 : Conférence sur l’élargissement européen dans le cadre du séminaire Marco Polo organisé par le Collège des Ingénieurs à Bruxelles.
  • Mars 2003 : Participation à la table ronde « Francophonie et francophilie : héritage et identités modernes » organisée par l’Institut Français de Munich et le Bureau du Québec à Munich. Conférence : « Transformation des identités culturelles ».
  • Avril 2003: Conférence sur la réunification européenne dans le cadre du séminaire organisé par le Collège des Ingénieurs, Stuttgart à Ittingen (Suisse).
  • Novembre 2003 : Kiev, séminaire à l’Académie des Sciences « Influence de l’histoire sur l’identité nationale en Europe centrale ». Cours pour les étudiants du DEA de sciences politiques de l’Université Mohyla « Identité de la rencontre des civilisations : un avenir pour l’Europe ».
  • Organisation avec l’Institut Montaigne, le Conseil Polonais du Mouvement Européen et l’Université de Varsovie d’une conférence franco-polonaise « Face à l’avenir de l’Europe », 14-15 avril 2003, Varsovie. Conférence : « Diversité culturelle – valeur européenne par excellence ».
  • Mai 2003 : Organisation avec l’Institut Montaigne d’une conférence « Union Européenne - Pologne : parlons franc » qui s’est tenue à Paris le 20 mai 2003. Animation de la table ronde « Dieu, laïcité et valeurs ».
  • Septembre 2003 : Participation à la soirée-débat dans le cadre du Festival Est-Ouest de Die : « Stéréotypes France - Pologne : comment sortir des clichés ? », qui s’est tenue le mardi 23 septembre 2003.
  • Mai 2005 : Conférence à l’Université Tischner à Cracovie « Introduction à l’anthropologie interculturelle ».
  • Mai 2005 : Participation au colloque « La Pologne un an après l’adhésion, entre succès et nouveaux défis », organisé à l’Ecole des Mines de Paris le 19 mai 2005. Communication : « La Pologne, pleinement européenne, nouveaux défis, nouveaux engagements ».
  • Juillet 2005 : Conférence pour la Délégation Catholique pour la Coopération à Carquefou, « Aires culturelles et politiques dans les pays d’Europe centrale et orientale ».
  • Septembre 2005 : Conférence à l’Université Babes à Cluj (Roumanie) sur la diversité culturelle.
  • Novembre 2005 : Participation à la conférence « L’identité européenne – mythe ou réalité ? » organisée au Centre Scientifique de l’Académie Polonaise des Sciences à Paris le 17 novembre 2005.
  • Novembre 2005 : Participation à la conférence organisée par la fondation « La Pologne en Europe » le 18 novembre 2005 à Varsovie sur « Relations franco-polonaises dans la perspective du développement de la communauté européenne ».
  • Mai 2006 : Conférence organisée par le Centre Scientifique de l’Académie Polonaise des Sciences à Paris le 29 mai 2006. Communication : » Rencontres entre la culture française et polonaise au sein de l’Europe réunifiée ».
  • Mars 2008: Conférence au musée du Quai Branly organisé par la Société des Etudes Euro-asiatiques le 19 mars 2008 : « L’identité des confins du sud-est de l’Europe ».
  • Décembre 2008 : Séminaire organisé par le Parlement Européen au Luxembourg, Communication : « L’impact de la culture sur la communication internationale ». L’animation d’un atelier : L’interculturel en action.
  • Avril 2009 : Conférence à l’INALCO : « Identité de l’Europe Médiane dans une perspective interculturelle ».
  • Septembre 2009 : Conférence pour le Parlement Européen « Différentes variantes de l’européanité entre l’Ouest et l’Est du continent européen »
  • Mars 2011 : débat conférence organisée à l’Institut des Sciences de la communication : « Peut-on encore sauver l’anglais »
  • Mai 2011 : à l’Institut des Sciences de la Communication – collège de l’ISCC, « Les langues de bois «
  • Septembre 2011 : conférence donnée en anglais à l’Université de Vancouver (Green College ) “The making of the confluential self: a model of education for the 21st century individual »
  • Novembre 2011 : participation à une conférence - débat organisée à l’Université de Varsovie en partenariat avec le Centre de Civilisation française à Varsovie : « Novlangue ou le politiquement correct « avec le prof Michal Glowinski et Dominique Wolton.
  • Participation à la conférence internationale « Les évolutions du français contemporains » organisée par le réseau Opale à Lyon en octobre 2011. Communication : « La langue de bois et ses dangers pour la démocratie »
  • Février 2012 - Conférence prononcée pour le Cercle Saint Simon sur la langue de bois et la traduction.
  • Mars 2012 à la Bibliothèque Polonaise à Paris - Conférence intitulée : « L’Autre Francophonie – un humanisme européen revisité »
  • Participation à la table ronde organisée par les Lyriades de la langue française à Angers en avril 2012 sur le fonctionnement de la langue dans les médias.
  • Participation à une table ronde organisé à l’Institut Français de Iasi (Roumanie) sur la francophonie de l’Est , avril 2012
  • Mai-juin 2012 Troisième Assises du polonais en France, au centre scientifique de l’Académie Polonaise des Sciences à paris. Communication : L’apport de la culture plonaise à l’Autre Francophonie .
  • Conférence organisée par l’Université Jagellonne à Cracovie en partenariat avec le Centre de Civilisation Française à Varsovie sur l’Autre Francophonie le 12 octobre 2012.
  • Communication et mondialisation – les limites du tout à l’anglais colloque international et pluridisciplinaire organisé le 14 Novembre 2012 par l’ISCC (CNRS). Conception scientifique avec 3 autres collègues et participation à une table ronde.
  • Deux communications au Collège des Bernardins dans le cycle « Observatoire de la modernité » :
    • « Les intellectuels de l’Autre Europe »
    • « L’incommunicabilité d’expérience Est-Ouest »
Traductions
  • Traduction du français en polonais d’une partie de l’ouvrage de T. Todorov, Symbolisme et interprétation, « Literatura na swiecie » 1982.
  • Traduction et interprétariat lors de l’élaboration de l’ouvrage d’Alain Touraine, Solidarité - un mouvement social, Fayard 1982.
  • Traduction et interprétariat lors de l’élaboration de l’ouvrage de Thomas Lowit et Nicole Fratellini, Le pouvoir nu, Syros, 1984.
  • Traduction de la partie polonaise de l’ouvrage collectif La grande Europe sous la direction de Chantal Delsol, édition Vrin, Paris, 1994.
Autres
  • Collaboration avec France Edition lors de l’ouverture de l’édition française à l’Est de l’Europe dans l’organisation   de formations pour les éditeurs des pays des PECO et dans l’élaboration du catalogue « Page à page » (offre éditoriale française en direction des PECO soutenue par les pouvoirs publics français).
  • Coproduction d’un documentaire « Stéréotypes et nations » avec le studio WIR, Cracovie 1994.
  • Interview sur l’interculturalité dans la revue « Conventions et Management européens » Nº 5, avril 2000.
  • Collaboration régulière avec France Culture, (interventions dans l’émission de Frédéric Carbonne et dans celle de Brice Couturier)
  • Réalisation avec la TV polonaise d’une émission intitulée Rozmowy Istotne (Débats d’importance), janvier 2007.