Pierre-Yves BAUDOT

Professeur des universités en science politique

 

Appartenances institutionnelles :

Sciences Po Saint-Germain-en-Laye
Université de Picardie – Jules Verne
Chercheur au CURAPP (UMR CNRS 7319)
 

Thèmes de recherche :

Politiques du handicap ; politiques de modernisation de l’Etat; politiques locales ; sociologie politique du droit : sciences de gouvernement
 

Présentation de quelques publications significatives : 

En coord., avec Anne Revillard, L’Etat des droits. Politique des droits et pratique des institutions, Paris, Presses de Sciences Po, 2015

Droit au logement, droits des malades, égalité des droits et des chances, participation et citoyenneté des personnes handicapées, droit à un revenu minimum, etc. La référence aux droits subjectifs n’a cessé de gagner en importance dans la production législative, en France comme dans d’autres pays occidentaux.
L’État peut-il garantir la réalité de ces nouveaux droits reconnus aux individus ? De quelles capacités les acteurs publics disposent-ils pour les mettre en œuvre ? Comment les revendications en termes de droits contribuent-elles à transformer les modalités d’intervention étatiques et à déplacer les frontières de l’action publique ? L’ouvrage enquête sur cet « État des droits », à partir de différents cas nationaux, en Belgique, au Canada, en France et en Suède et dans divers secteurs de l’action publique – handicap, discriminations, santé, logement, politiques scolaires. Il montre comment des institutions étatiques, par leurs pratiques quotidiennes, font ou défont les droits des individus. Il prête une attention particulière aux nouvelles organisations (Ombudsman, maisons départementales des personnes handicapées, Halde) qui, hors de l’arène judiciaire, participent de cette politique des droits via des dispositifs de médiation, d’accès aux droits ou d’attribution des droits.
Une exploration fine des pratiques des droits dans l’action publique, enrichie des apports du droit, de la sociologie et de la science politique. Lire la publication

La donnée et le système. « Comment socialiser un instrument d’action publique ? Le cas du système d’information partagé – personnes handicapées (2006-2014) », Gouvernement et Action Publique, 2015/02

Cet article porte sur la création inaboutie d’un « système d’information partagé-personnes handicapées », le SIPAPH. Prévu par la loi du 11 février 2005 qui réforme en profondeur l’action publique à destination des personnes handicapées en transférant partiellement la responsabilité de cette politique aux conseils généraux, ce système d’information aurait dû permettre aux instances centrales de disposer d’outils de pilotage à distance, sans succès jusqu’à présent. La mise en œuvre de ce projet révèle deux aspects du processus d’informatisation. Celui-ci conditionne et est conditionné par, d’une part, la mise en relations et, d’autre part, la mise en équivalences de niveaux d’action publique partiellement autonomes les uns des autres mais appelés à coopérer dans la production de l’action publique à destination des personnes handicapées. Cet article montre également, à rebours des analyses insistant sur l’effet propre des techniques, l’importance du processus de socialisation de l’instrument.

En coord., avec Anne Revillard, direction du numéro thématique « Politique des droits » de Gouvernement et Action Publique (2014/4)

À l’interface entre sociologie du droit, sociologie des mouvements sociauxet sociologie de l’action publique, la notion de politiques des droits proposée par StuartScheingold dans son ouvrage fondateur The Politics of Rights a été définie et utilisée de différentes façons. L’accent a pu être mis, comme Scheingold lui-même le proposait, sur la dimension mobilisatrice de la référence aux droits, permettant d’activer la citoyenneté des individus et de bousculer les équilibres politiques. Dans une perspective différente, plusieurs travaux ont défini les politiques des droits comme un style de politique publique, favorisant un cadrage spécifique des mobilisations, facilitant l’accès de certaines catégories d’acteurs et de certains enjeux à des arènes de formation des politiques publiques, et produisant des effets (policy feedback) spécifiques. Ces deux façons de définir les politiques des droits invitent à s’interroger sur les reconfigurations que le recours aux droits produit, dans les rapports entre institutions gouvernantes, dans les structures de l’État ainsi que dans les relations entre institutions et mouvements sociaux. Ces trois perspectives sont au cœur de ce numéro.

Avec Anne Revillard, « L’autonomie de l’équilibriste. Contribution à une sociologie de la production institutionnelle des droits », Gouvernement et Action Publique, 2014/4

Alors que les travaux sur la « politique des droits » menés dans le prolongement de ceux de Stuart Scheingold abordent la concrétisation des droits des individus à partir d’une focale sur l’arène judiciaire et les mobilisations qui l’entourent, cet article s’intéresse à l’action plus discrète et quotidienne des institutions administratives. Il prend appui sur la comparaison de deux institutions ayant pour mission de favoriser l’accès de leurs publics aux droits qui leur sont juridiquement reconnus, le Médiateur de la République et les Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH). Toutes deux fonctionnent comme des intermédiaires institutionnels de la concrétisation des droits, dont l’action porte plus précisément sur la définition de l’éligibilité des individus aux droits auxquels ils prétendent. En amont, leur intervention est subordonnée à la soumission d’un dossier par des usagers et, en aval, l’effectivité des droits qu’elles défendent ou notifient dépend de l’action d’autres institutions. Médiateur et MDPH se trouvent donc dans une position d’interface entre les demandes des usagers et l’environnement institutionnel auquel elles donnent accès. Dans cette configuration, elles apparaissent comme des équilibristes, constamment soumises aux forces opposées de la défense des usagers d’un côté et de la préservation de l’administration de l’autre. Leur autonomie institutionnelle s’incarne dans leur capacité, toujours fragile, à intégrer les contraintes contraires de leur environnement et afficher l’autonomie de leurs décisions.
 

Liste des publications et interventions scientifiques

Ouvrages individuels et collectifs :

- (En co-direction avec Anne Revillard), L'Etat des droits. Politiques des droits et pratiques des institutions, Paris, Presses de Sciences Po, 2015 (avec les contributions de Céline Borelle, Fabrizio Cantelli, Vincent-Arnaud Chappe, Jacques Chevallier, Gildas Hivert, Valérie Larrosa, Aude Lejeune, Emmanuel Quernez)

Pierre-Yves Baudot e.a., Science politique, Paris, Foucher, 2e ed. 2013 (1ere éd. 2011) 

Direction de numéros de revue :

(Avec Anne Revillard), « Mobilisations et institutions. Vers une politique des droits dans l’action publique ? », numéro thématique de Gouvernement et Action Publique, volume 3, numéro 4, décembre 2014

(avec Céline Borelle (Pacte-CNRS) et Anne Revillard (OSC-LIEPP/Sciences Po)), numéro thématique de Terrains et Travaux (n°23, 2013) : Politiques du handicap. Sommaire ici

(avec Laurence Ould Fehrat), numéro thématique de Sociologies Pratiques (n°24, 2012) : Savoirs et savoir-faire dans la relation administrative ici

(avec Olivier Rozenberg), numéro thématique de Parlement[s], Revue d’histoire politique (n°14, décembre 2010) : Violence des échanges en milieu parlementaire ici

(avec Olivier Rozenberg), numéro spécial de Genèses. Sciences sociales et histoire (n°83, juin 2011) : Désordres parlementaires ici

Articles parus dans des revues à comités de lecture

« La donnée et le système. Comment socialiser un instrument d'action publique ? Le cas du Système d'informations partagé - personnes handicapées (2006-2014) », Gouvernement et Action Publique, vol.4, n°2, avril-juin 2015, p. 25-56

« L’invention des délais. Pourquoi l’administration doit-elle répondre dans les temps ? », Informations sociales, mars 2015, n°119, mars 2015, p. 5-18.

(Avec Anne Revillard), « Entre mobilisations et institutions. Les politiques des droits dans l’action publique », Gouvernement et Action Publique, vol. 3, n°4, 2014, p. 3-28

(Avec Anne Revillard) « L’autonomie de l’équilibriste. Sociologie de la production institutionnelle des droits », Gouvernement et Action Publique, vol. 3, n°4, 2014, p. 77-107

« Who’s counting ? Institutional Autonomy and the Production of Activity Data for Disability Policy in France (2006-2014) », Participazione e Conflitto. Rivista Scientifica di Studi Sociali e Politici, n°2, 2014, special issue : « Statactivism : State Restructuring, Financial Capitalism and Statistical Mobilizations », edited by Isabelle Bruno, Emmanuel Didier and Tommaso Vitale, p. 294-313. ici

(Avec Céline Borelle et Anne Revillard), « Politiques du handicap », Terrains et Travaux, n°23, 2013, p. 5-15 ici

(Avec Céline Borelle et Anne Revillard), « Le voyage des droits. Introduction à la traduction de Rights or Quotas ? de Katharina Heyer », Terrains et Travaux, n°23, 2013, p. 114-125 ici

«  Le vote à l’épreuve informatique. Savoirs pratiques et savoirs de régulation dans l’informatisation de l’opération électorale par le ministère de l’Intérieur. (France, 1960-1990), Revue d’Anthropologie des Connaissances, vol. 8, n°3, p. 597-618 ici

« Figures de l’Etat local : Une approche relationnelle des politiques du handicap », Sciences de la Société, numéro spécial : « L’Etat local », n°90, 2013, p. 92-109 ici

« “Aux Grands Hommes, la Patrie désintéressée”. Coût et financement des funérailles d’Etat en France (1877-1996) », Histoire et Mesure, numéro spécial : « Le coût de la mort », juillet 2012, p. 59-96 ici. 

(avec Laurence Ould Fehrat), « La rencontre administrative. Compétences, droits et pratiques en interaction », Sociologies Pratiques, introduction au numéro thématique « Au-delà du guichet : savoirs et pouvoir dans l’ordinaire administratif », n°24, avril 2012, p. 1-7 : ici.

Interview de Evelyn Z. Brodkin (Université de Chicago), « L’importance des guichets. Les organisations de proximité entre politique et action publique », Sociologies Pratiques, n°24, avril 2012, p. 11-18 ici

Interview de Vincent Dubois, « Formes et fondements sociaux de la compétence administrative », Sociologies Pratiques, n°24, avril 2012, p. 19-24 ici

(avec Anne Revillard) : « Le Médiateur de la République : périmètre et autonomisation d’une institution », Revue Française d'Administration Publique, numéro spécial : « Le défenseur des Droits », n°139, p. 339-352 ici

« The multiple meanings of a "national funeral". Republican Funeral Honors in France from 1877 to 2008 », International Political Anthropology, vol. 4, n°1, 2012, p. 61-73.

(avec Olivier Rozenberg), « Désordres parlementaires », Genèses, n°83, juin 2011, p. 2-5 ici

(Avec Anne Revillard), « Le Médiateur de la République comme instrumentation de la démocratie administrative », Revue Française d’Administration Publique, mai 2011, n°137-138, numéro spécial : « La démocratie administrative », p. 193-207 ici

(avec Olivier Rozenberg), « Lasses d’Elias. Des assemblées dépacifiées », Parlements, n°14, décembre 2010, p. 6-17 ici

« L’incertitude des instruments. L’informatique administrative et le changement dans l’action publique (années 1960-1970) », Revue Française de Science Politique, vol. 61, n°1, février 2011, p. 79-103 ici

« Epitaphes oubliées. Les registres de condoléances à la mort d’un président de la République », Mots. Les langages du politique, n°84, juillet 2007, p. 71-84 ici

« La fabrication d’une cérémonie funèbre. État, famille et Église à la mort d’un président de la République en France (1877-1996) », Frontières, volume 19, numéro 1, dossier : « Le politique et la mort », coordination : Pascal Hintermeyer (Université Marc Bloch – Strasbourg) et Joseph J. Lévy (UQAM), 2007, p. 43-48 ici

« Stabiliser l’incertitude. Les procédures juridiques républicaines de dévolution du pouvoir à l’épreuve de la mort du Président Carnot (1894) », Quaderni, n°62, Hiver 2006-2007, p. 35-44 ici

« L’histoire des représentations comme soutien normatif d’une politique publique : le cas des attitudes collectives face à la mort », Droit et Société, (60), 2005, pp. 429-448 ici

Contribution à des ouvrages collectifs 

(Avec Anne Revillard), « Une sociologie de l’Etat par les droits », in Pierre-Yves Baudot et Anne Revillard (dir.), L’Etat des droits. Politique des droits et pratiques des institutions, Paris, Presses de Sciences Po, 2015.

(Avec Anne Revillard) « Une campagne peut en cacher une autre : les associations de personnes handicapées et les élections de 2012 », in Guillaume COURTY et Julie GERVAIS (dir.), Les groupes d’intérêt en campagne, Rennes, PUR (à paraître).

(Avec Anne Revillard), « Science politique et handicap : la fin de l’éclipse », in Charles Gardou (dir.), Handicap : l’état des savoirs, Paris, Erès, 2014, p. 385-397

« Le temps des instruments. Pour une socio-histoire des instruments d’action publique », in Charlotte HALPERN, Pierre LASCOUMES et Patrick LE GALÈS (dir.), L’instrumentation de l’action publique. Controverses, résistances, effets, Paris, Presses de Sciences Po, 2014, p. 193-236

« La force d’un lieu commun : le “Président-Soliveau” », in Xavier Crettiez et Isabelle Sommier (dir.), Les dimensions émotionnelles du politiques. Chemins de traverses avec Philippe Braud, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2012, p. 51-82

« L’informatique aux informaticiens. Sélection des acteurs et des propriétés de l’instrument dans le processus d’informatisation administrative », in Gilles Massardier et Gwenola Le Naour (dir.), Sélection des acteurs et des instruments de l’action publique, Paris, LGDJ, série « Droit et Société », 2013, p. 227-244.

« Le politiste et l’archive. De la critique archivistique à la problématisation. Analyser les funérailles des présidents de la République en France (1877-1996) », in Michel Offerlé et Henry Rousso (dir.), La fabrique interdisciplinaire. Histoire – Science Politique, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, coll. « Res Publica », 2008, p. 217-228.

Notices « Obsèques » et « Testament » dans Philippe Braud, Guillaume Piketty et Claire Andrieu (dir.), Dictionnaire Charles de Gaulle, Paris, Robert Laffont, 2006

« La laïcisation de la mort en attente (1887-1904) », in Patrick Weil (dir.), Politiques de la laïcité, XIXe-XXe siècle, Paris, PUF, 2007, p. 391-416.

« Creating Republican Ceremony : French Presidential Funerals 1880-1940 », in Jeremy Jennings & Iseult Honohan (eds.), Republicanism in Theory and Practice, London, Routledge, 2005, p. 94-111.

« “In Manus Tuas…” Les funérailles religieuses des présidents de la République en France (1877-1996) », in Erwan Dianteill, Danielle Hervieu-Léger et Isabelle Saint-Martin (dir.), La modernité rituelle. Rites politiques et religieux des sociétés modernes, Paris, L’Harmattan, 2004, pp. 55-72.

Communication dans des colloques et congrès internationaux, working papers

« Sociologie d’une rencontre improbable : droits, mobilisations et réformes de l’Etat Providence », Colloque « 2005-2015, quel anniversaire pour les personnes handicapées », Paris, EHESS/PSH/CURAPP, 8 et 9 octobre 2015

(Avec Guillaume Marrel et Magali Nonjon), « Introduction : Gouverner (par) les data ? », Section Thématique 18 du Congrès de l’AFSP, Aix-en-Provence, juin 2015

« L’invention des délais. Pourquoi l’administration doit-elle répondre dans les temps ? », communication au colloque L’Etat réactif. Acteurs, politiques et temporalités de l’urgence, ENS Cachan, 22 novembre 2013

« Pourquoi ne savons-nous rien des « performances » des Maisons Départementales des Personnes Handicapées ? Gestion locale et statistiques nationales dans les politiques du handicap », communication au colloque Usages des chiffres dans l’action publique territoriale, organisé par Martine Mespoulet, Nantes, 16-18 octobre 2013 ici

(avec Anne Revillard) : « Le handicap en campagne : les mobilisations associatives au prisme des élections de 2012 », communication lors de la ST 37 « Groupes d’intérêt et Think tanks pendant les campagnes électorales. Qui intervient ? Comment ? Avec quels effets politiques ? » animé par Guillaume Courty (Lille-II, CERAPS) et Julie Gervais (Paris-I, CESSP), XIIe congrès de l’AFSP, Paris, 8-11 juillet 2013

(avec Anne Revillard) : « Campaigning within the campaign. The French disability rights movement in the 2012 elections », Second Annual Conference of Alter - European Society for Disability Research, Leuven - Belgium, 3-5 juillet 2013 ici

« Y’a-t-il un instrument dans le secteur ? Statistiques et gestion informatisée des politiques du handicap en France », lors du colloque « La fabrication des droits sociaux : acteurs et outils de l'expertise sur autrui », organisé par Charles-Eric Adam (Université Paris-Ouest Nanterre, CERSM), Delphine Corteel (IDHE Cachan, Université de Reims – Champagne-Ardennes), Léa Lima (LISE, CNAM), Marie Loison (CERAL, Université Paris 13), Gwenaëlle Perrier (CERAL, Université Paris 13), Laurent Willemez (Printemps, Université de Versailles-Saint Quentin), Paris, Avril 2013.

« Administrer les politiques symboliques de l’Etat. Retour sur les savoirs administratifs protocolaires (XIXe-XXe siècles) », colloque « Les mots de l’administration. Retour pluridisciplinaire sur deux siècles de production de savoirs de l’administration (XIXe-XXe siècles) », organisé par Renaud Payre et Igor Moullier dans le cadre de l’ANR MOSARE, Lyon, décembre 2012

« La départementalisation sous tension des politiques du handicap », communication à la Section thématique 14 : « Retour sur l’Etat local », coordonné par Renaud Epstein (Université de Nantes/ISP) et Hélène Reigner (IFFSTAR) lors du XIe congrès de l’AFSP, Strasbourg, septembre 2011

Participation au Module Professionnel et Pédagogique, « Les manuels de science politique. Editions et usages d’un outil pédagogique », MPP sous la direction de Hélène Michel et Julien Fretel, Congrès de l’Association Française de Science Politique, Sciences Po Strasbourg, 2011

(avec Anne Revillard), « Le Médiateur de la République est-il un Défenseur des Droits ? », lors du colloque « Le Défenseur des Droits » organisé par le CERSA/CNRS – Paris II, Paris, mai 2011

« Les temporalités des institutions : entremêlement et apprentissage », communication à l’atelier « Comment penser les institutions » (coord. Jean-Pierre Beaud, Christophe Le Digol, Maryse Ramambason-Vauchelle), Congrès de la Société Québécoise de Science politique, Québec, mai 2010

(Avec Thomas Ribémont) « Relation administrative et ressources juridiques. Le Médiateur de la République face aux étrangers et aux handicapés », communication à l’atelier « Les instruments juridiques dans le jeu politique » (coord. Laurence Dumoulin, Claire de Galembert, Pierre Noreau, Catherine Rothmayr), Congrès de la Société Québécoise de Science politique, Québec, mai 2010

(Avec Anne Revillard), « Le Médiateur de la République comme instrumentation de la démocratie administrative », colloque organisé par l’ENA – Pôle Européen d’Administration Publique et le CERSA : « Vers une démocratie administrative ? Des administrés aux citoyens », Strasbourg, mars 2010

« Le Plan Calcul au prisme des réseaux d'acteurs », communication à la Section Thématique n°24 « Les politiques de recherche : entre traditions nationales et tournant néo-managérial ? »,  Xe Congrès de l’Association Française de Science Politique, Grenoble, septembre 2009

« Apprentissages transnationaux, expériences nationales ? La formation de l’administrateur français à l’informatique au début des années 1960 », communication à la Section Thématique n°45 « Formes de compétence et savoirs de gouvernement », Xe Congrès de l’Association Française de Science Politique, Grenoble, septembre 2009

« The meanings of a formula : To grant “National Funeral” ». Uncertain categorizations and the Institution of Republican Funeral Honors (France, 1877-2008) », Coordonné par Jean-Pascal Daloz (Maison Française d’Oxford) et Suddhir Hazareesingh (Balliol College), Maison Française d’Oxford & Balliol College, « Political Rituals », Oxford (UK), juin 2009

« L’informatique aux informaticiens. Sélection des acteurs et définition des propriétés de l’instrument dans le processus d’informatisation administrative (France, 1960-1975) », colloque organisé par Aisling Healy (Université Aix-Marseille II), Gwenola Le Naour (IEP Lyon) et Gilles Massardier (Lyon-II) Triangle (UMR 5206), « Sélection des Acteurs et des Instruments de l’Action Publique », Lyon, juin 2008

« La laïcisation de la mort (1887-1904) », colloque « Nouvelles approches de l’histoire de la laïcité », coordonné par Patrick Weil (Université Paris-I), Centre d’Histoire Sociale du XXe siècle/Université Paris-I, Paris, novembre 2005

« Configurations de dissémination du pouvoir pastoral : les conditions d’une prise en charge publique des fins dernières de l’individu », communication au colloque « Le politique vu avec Foucault » organisé par l’AFSP et Centre Interdisciplinaire de Recherche Comparative en Sciences Sociales (CIR), Paris, janvier 2005

« Le politiste et l’archive : de la critique archivistique à la problématisation », colloque de l’AFSP, « Histoire/Science Politique », organisé par Henry Rousso et Michel Offerlé, Paris, mars 2004

« Geste républicaine et gestes de foi. Les funérailles des présidents de la République en France (1877-1996) », colloque de l’Association Française de Sociologie Religieuse (AFSR), « Rites et rituels religieux et politique dans l’ultra-modernité » organisé par Danièle Hervieu-Léger (EHESS), Erwan Diantieil (EHESS) & Isabelle Saint-Martin (EPHE), Paris, février 2003

Séminaires & Journées d’études

« Pour une histoire matérielle des politiques symboliques ». Séminaire du LaSSP « L’Etat et les administrations au prisme des sciences sociales », animé par Gildas Tanguy, Jean-Michel Eymeri-Douzans, Cécile Crespy et Jérémie Nollet, Sciences Po Toulouse, 17 avril 2014

« Le handicap pris dans la réforme de l’administration en France », intervention au séminaire « Socio-histoire du handicap » animé par Isabelle Ville, EHESS, 7 janvier 2014

(avec Anne Revillard) « Une campagne au-delà de l’horizon électoral : le cas du handicap en 2012 », intervention au séminaire « Mobilisations et identités collectives dans le champ du handicap et de la santé », animé par Emmanuelle Fillion, Jean-François Ravaud et Isabelle Ville, EHESS, 10 décembre 2013

Introduction à la journée d’étude du GT « Handicaps et Sociétés »,  « Politiques publiques du handicap », EHESS, Paris, octobre 2013.

« Relation administrative et production des services publics », communication à la Journée d’étude de l’Association des Sociologues Professionnels en Entreprise (APSE) et de l’Institut de la Gestion Publique et du Développement Economique (IGPDE) « Travailler dans les services publics : la relation au public », Paris, septembre 2013

« L’Etat local des politiques du handicap : une approche relationnelle », présentation au séminaire COMPINSECT « Comparaisons intersectorielles » - CESDIP – 9 novembre 2012, organisé par Jacques de Maillard (UVSQ-CESDIP) et Patrick Hassenteufel (UVSQ-CESDIP)

« Les systèmes d’information des Maisons Départementales des Personnes Handicapées », présentation à la journée d’études « La numérisation du social ». Organisée à l’Université d’Avignon, par Guillaume Marrel et Magali Nonjon. 15 juin 2012

(avec Anne Revillard) « Entre l'administration et ses usagers : acteurs et pratiques de la médiation administrative, communication à la journée d’études « Regards sociologiques sur la Médiation » organisée dans le cadre du séminaire « Justice en Action » par l’ISP, le CMH, le CERAL et le RT13 « Sociologie du droit » par Anne Revillard et Benoît Bastard, 15 février 2012

Présentation du concours de MCF lors du séminaire des doctorants du CEE/Sciences Po, « Les recrutements en science politique », Paris, 30 juin 2011

« Un modèle républicain ? Les funérailles des présidents de la République sous la IIIe République », communication à la journée d’études « Les funérailles des chefs d’Etat, leaders politiques et « personnalités nationales » dans les pays du Sud à l’époque contemporaine. Devenir et enjeu d’un rituel », SEDET - Université Paris-VII, resp : Omar Carlier, 22 et 23 octobre 2009.

« Impératifs incompatibles. L’instrument informatique comme “objet-frontière” dans la réforme de l’État (1966-1975) », communication au séminaire « Histoire de l’informatique : historiographie, méthode et sources » organisé par Pierre-Eric Mounier-Kuhn (CNRS – Centre de Recherche en Histoire de l’Innovation / Université Paris-Sorbonne, Paris-IV), CNRS – Centre de Recherche en Histoire de l’Innovation, Paris, février 2009

« Espaces et temps de la pacification des échanges politiques », introduction à la journée d’études « Violence des échanges en milieu parlementaire : la pacification contrariée des mœurs politiques à l’épreuve du travail parlementaire », co-organisé avec Olivier Rozenberg (CEVIPOF) et Eric Kerrouche (CNRS / SPIRIT), Groupe de Recherche sur les Parlements et les Parlementaires (GRPP) de l’Association Française de Science Politique (AFSP), Paris (Sénat), janvier 2009

« La compatibilité des systèmes. L’informatique dans le jeu administratif : ministère de l’Intérieur, préfectures et communes (1966-1975) », communication au séminaire « Circulations des savoirs et pratiques de gouvernement local » (UMR 5206 Triangle) co-organisé avec Renaud Payre, Laboratoire Triangle, Lyon, juin 2007

« Ce que déclarer des obsèques nationales veut dire », communication au séminaire « Modernités politiques ou genèse de l’Etat : Regards croisés sur la France d’Ancien Régime », animé par Frédéric Audren (CURAPP) et Fanny Cosandey (EHESS), Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Paris, mars 2006

« La mort comme heure de vérité de l’individu : construction et enjeux d’une représentation », communication aux journées d’études « Injonctions d’individuation et supports sociaux des individus », organisé par Robert Castel, Centre d’Etudes des Mouvements Sociaux (CEMS/EHESS), Paris, avril 2004

« Does Republican Theory Matter in Republican Practice ? », communication à l’atelier « Republican Theory, Republican Practice », atelier dirigé par Iseult Honohan & Jeremy Jennings, Joint Sessions of Workshop de l’European Consortium for Political Research (ECPR), Edinburgh, 28 Mars/2 avril 2003.

Modérations de panels & discussions d’intervention

Discutant de la session « Entrer et sortir du marché du travail à différents âges /Get in and out of the labour market at different ages ». Communications de Leen Meeusen and Annemie Nys, Center for Social Policy, University of Antwerpen, Belgique), Rune Halvorsen, Bjørn Hvinden and Susan Kuivalainen, (NOVA Norwegian Social Research Institute, Norvège) et Tindara Addabbo, Jaya Krishnakumar and Elena Sarti (University of Modena and Reggio Emilia – Italy/ University of Geneva – Switzerland) lors du colloque « Le handicap entre trajectoires individuelles et logiques institutionnelles : emploi, travail, politiques sociales », organisé par Jean-Sébastien Eideliman, Louis Bertrand, Vincent Caradec et Muriel Delporte (Lille-III, CERIES), Lille, Avril 2013 ici

Discutant lors de la session « Le droit saisi par l’administration de terrain » des contributions de Gaëtan Cliquenois et Brice Champetier, Pierre-Edouard Weil et Alexia Jonckheere Journée d’études « Travailler pour le droit, travailler avec le droit ». Journé organisée par Vincent-Arnaud Chappe, Keltoume Larchet, Aude Leroy (ISP- ENS Cachan), ENS Cachan, 15 mai 2012

Discussion de la matinée « L’émergence de la notion d’institution en droit et en sciences sociales » lors de la journée d’études « Les institutions : de la genèse de la notion aux usages actuels en histoire du droit », organisée par le Centre d’Etude sur l’Action Locale de Paris 13 et par l’UMR de droit comparé de Paris 1, par Pierre Bonin et Frantz Pellaton. Villetaneuse, 4 avril 2012

Discutant d’un panel de la section thématique 11 « L’Etat en restructuration. Division du travail, hiérarchies, action publique et identités professionnelles dans des administrations en recomposition », coordonnée par Philippe Bezès (CERSA) et Pierre Lascoumes (CEE). Discussion des textes de Benjamin Lemoine, Sara Casella Colombeau, Gabriela Corte-Real Pinto, Frédéric Pierru, Catherine Hoeffler lors du XIe congrès de l’AFSP, Strasbourg, septembre 2011

Discussion des ouvrages de Julien Bernard (« Croquemort. Une anthropologie des émotions, Coll. « Traversées », Metailié, Paris, 2009) et de Gaëlle Clavandier (Sociologie de la mort. Vivre et mourir dans la société contemporaine, Paris, Armand Colin, 2009 et La mort collective. Pour une sociologie des catastrophes, Paris, CNRS Editions, 2004), séminaire « Corps et Sciences Sociales », animé par D. Memmi et F. Bellivier, MSH Paris-Nord, Paris, 6 mai 2011

Discutant de l’atelier « Gouverner par les nombres et les techniques » lors du colloque « Les instruments d’action publique mis en discussion théorique », organisé par le Centre d’Etudes Européennes (Sciences Po – CEE), coordonné par Charlotte Halpern, Pierre Lascoumes et Patrick Le Galès. Discussion des textes de Lorenzo Barrault, Xavier de Larminat, Philippe Bongrand et Hugues Cunegatti, Paris, janvier 2011

Discussion de l’ouvrage d’Emmanuel Fureix au séminaire « Corps et sciences sociales », animé par Dominique Memmi et Florence Bellivier, MSH Paris-Nord, Paris, 7 mai 2010

Discutant d’une intervention de Pauline Ravinet : « Une action publique européenne “résistante à l’UE” est-elle possible ? Réflexions à partir du processus de Bologne » lors du séminaire « La gouvernance multi-niveaux. Un concept opératoire pour la sociologie de l’action publique », organisé par C. Blatrix, C. Crespy et T. Ribémont, CERAL / Université Paris-13, Villetaneuse, avril 2008