Prépa au concours de Sciences po : fausse ou bonne idée ? – Letudiant.fr

“La plupart des prépas à Paris sont chères, alors je m’étais dit que j’allais préparer les concours toute seule”, se souvient Emmanuelle, 18 ans. Titulaire d’un bac L, aujourd’hui en première année de Sciences po Saint-Germain-en-Laye, l’étudiante a finalement suivi la prépa PEI (Programme d’études intégrées) de ce nouvel IEP (institut d’études politiques) en terminale.

“Ce programme de démocratisation, gratuit, s’est implanté cette année-là dans mon lycée, à Ermont (95). Nous travaillions surtout sur une plate-forme Web, de chez nous, avec quelques réunions au lycée pour faire le point sur la méthode et notre manière d’appréhender le concours”, témoigne-t-elle. Cours de professeurs d’IEP, vidéos en anglais, tests, revue de presse, exemples de concours blancs… La prépa, très riche, a permis à cette boursière de “gagner du temps”. “Le concours nécessite une grande culture générale. La prépa permet de passer moins de temps à faire des recherches, car on nous met à disposition des sources fiables”, explique-t-elle.

Source : Prépa au concours de Sciences po : fausse ou bonne idée ? – Letudiant.fr – 8 décembre 2015

Share