La préparation au concours

Les  dispositifs de préparation aux concours, à destination des lycéens comme des étudiants, ont vocation à diversifier le recrutement au sein des Sciences Po. Il s’agit en particulier d’aider les jeunes les moins bien dotés en accompagnement scolaire familial à acquérir des méthodes de travail utiles pour réussir le concours et la suite de leurs études.

Cette préparation est proposée en classes de première et de terminale dans  47 lycées. Le programme s’adresse également aux élèves des hypokhâgnes du lycée Saint-Exupéry (Mantes-la-Jolie), et du lycée Albert Schweitzer (Rancy). Il est ouvert aussi à des étudiants en première année dans les universités de Versailles- Saint-Quentin-en-Yvelines et Cergy-Pontoise.

En 2014, 119 élèves étaient concernés ; ils sont en 2022 plus de 300 à s’inscrire dans ce dispositif.

Des enseignants engagés et des méthodes de travail innovantes dans le cadre du dispositif réseau PEI

Les lycéens retenus sur critère social -75% de boursiers- et scolaire ont accès à une plateforme en ligne qui leur fournit un certain nombre de ressources : cours, démarche progressive d’acquisition de méthodes conformes aux exigences du concours, revues de presse, anthologies, exercices, sujets suivis de leur corrigés…

Indépendamment de l’enjeu économique d’une telle préparation en ligne, il s’agit également de consolider leurs capacités de travail autonome, indispensables dans l’enseignement supérieur. Ce travail personnel est encadré par un professeur référent dans les lycées avec lesquels Sciences Po Saint-Germain-en-Laye a passé  des  conventions. Celui-ci est aidé, pour les autres disciplines que la sienne, par des collègues choisis par le chef d’établissement.

Cette préparation fonctionne donc sur le mode de la « pédagogie inversée » : le travail collectif au lycée est alimenté par le travail autonome chez soi.

Photo Démocratisation
 

En complément, est organisée sur le site même de Sciences Po Saint-Germain-en- Laye, durant la semaine commune des vacances d’hiver, une semaine intensive de travail. Le coût de l’hébergement, de la restauration et des enseignements est entièrement pris en charge par Sciences-Po Saint-Germain.

Le matin, des conférences sont dispensées par des spécialistes des thèmes de l’année pour l’épreuve de Questions contemporaines, l’après-midi est consacré à des ateliers de méthodologie en petits groupes, préparant à toutes les épreuves du concours. Une séance de ciné-débat est également organisée afin de travailler les thèmes autrement. La dernière journée est consacrée à un concours blanc dans les mêmes conditions que le concours à venir.

Chaque année, une journée inaugurale d’intégration au programme, organisé en automne sur le campus de Sciences Po Saint-Germain-en-Laye, complète ce dispositif, avec pour objectif d’inciter les lycéens à basculer plus tôt dans l’année scolaire sur un rythme de préparation intensif aux épreuves du concours.

Après correction du concours blanc, une demi-journée de restitution des copies est organisée.

Les + de Sciences Po Saint-Germain : un lien priviligié avec la Polynésie

Cours

Le programme de démocratisation du réseau des Sciences Po (PEI) profite également aux collectivités d’Outre-Mer. Sciences Po Saint-Germain-en-Laye a répondu favorablement à la demande exprimée par le rectorat de Polynésie de faire profiter de ce programme les lycéens ultramarins.

De jeunes polynésiens sont ainsi préparés chaque année au concours commun et le passent à Papeete. D’autres Sciences Po assurent, de la même façon, aux lycéens de Guadeloupe, Guyane, et de la Réunion de pouvoir concourir à proximité de leur domicile.