Accueil / Formations / Les masters / Europe et International / Politique de coopération internationale

Politiques de coopération internationale

Ce master 2 forme au pilotage des politiques de coopération. Pour cela, les enseignements universitaires et professionnels développent les capacités de synthèse, d’analyse critique, de projection stratégique, de diagnostic des contextes, de communication et de compréhension des affaires publiques internationales de la diplomatie d’influence et de la gestion des crises.

Photo 3ème année
  • Parcours : Politique de Coopération Internationale
  • Mention : Sciences Politique Etablissement porteurs : Université Paris Saclay / Cergy Paris
  • Université Site d’enseignement : Saint-Germain-en-Laye
  • Langue d’enseignement : français et anglais
  • Nombre d’heures d’enseignements : 300h
  • Directeur du Master 2 : Pascal Dauvin

L’objectif en termes de débouchés est de dépasser le clivage public/privé/marchand/non marchand et de favoriser les passages d’un monde professionnel à l’autre, sans exclusive sectorielle.

De ce fait, l’ensemble des savoirs acquis garantit aux étudiants d’être éligibles à des postes de responsabilités dans les grandes entreprises, les start-up à l’export, les administrations centrales, agences onusiennes, ONG, bureaux d’études …

L’accent est mis sur des enseignements pratiques : méthodologies de l’évaluation (agences UN, MAE, Union européenne, ONG), rédaction et réponse à des appels d’offre, négociations interculturelles, plaidoyer, pilotage de politiques sectorielles, diplomatie, lobbying …), gestion des data. 30% des cours ont lieu en anglais, langue de travail de la coopération internationale. Une partie des séminaires a lieu hors les murs (HCR, Expertise France, Amnesty International, Cour nationale du droit d’asile). Les étudiants font un stage de 6 mois.

Le master PCI bénéficie d’un réseau déjà constitué de professionnels issus des agences onusiennes, des organisations internationales, de la commission européenne, des ONGI, du MAE ou de ses satellites.

Tous ces acteurs souhaitent participer au renouvellement de la formation des élites de la coopération. Ils viennent de Paris, de Strasbourg, de Bruxelles, de Rome ou de Chittagong. Ils travaillent au HCR, au PAM, au CICR, à MSF, au MAE, à la Cour nationale du droit d’asile, à la banque mondiale, à Amnesty international, à Transparency International, au Parlement européen, l’Alliance française, à WWF…

Ils sont ambassadeurs, experts des UN pour l’environnement, la malnutrition, la protection des réfugiés, les sorties de crises, juge des politiques de l’asile, opérateur de la gouvernance démocratique, des politiques culturelles, du développement des start-up en Afrique, de la gestion des RH à l’international, directeur du plaidoyer, fonctionnaire ou collaborateur d’élu au Parlement européen …

Le dossier universitaire est pris en compte au même titre que le projet professionnel et la motivation. La sélection s’opère sur : La base de ce dossier, d’un CV et d’une lettre de motivation. Les candidats retenue.e.s sont invités à passer un entretien
Le dossier de candidature est à envoyer à partir du 15 avril et avant le 15 mai à : marilou.philippe@sciencespo-saintgermain.fr

Admissions

Informations générales