Un observatoire en construction

Sciences Po Saint-Germain-en-Laye impulse un partenariat régional de recherche en sciences politiques à l’échelle de l’Île-de-France.

Il associe quatre laboratoires de renom, aux compétences complémentaires, dont les équipes de chercheurs sont actuellement en discussion pour la construction de ce projet commun qui prendra la forme d’un « observatoire sociopolitique d’Île-de-France ».

Véritable outil d’audit et de recherche à l’échelle régionale, l’observatoire sera structuré par quelques grands axes thématiques : précarité, déviance et insécurité, comportements électoraux, action publique locale, globalisation des territoires.

Il privilégiera l’articulation entre les approches par plans d’observation localisée – qui permettent de cumuler et de croiser les données tant qualitatives que quantitatives pour une compréhension fine des phénomènes – et des dispositifs permettant d’en évaluer la diffusion dans l’espace social aux différentes échelles, du quartier jusqu’à la région.

Quatre laboratoires piliers

Les grands acteurs de la recherche mobilisés sont :

  • le CESDIP (Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales, UMR 8183, CNRS/UVSQ/Ministère de la justice)
  • le THEMA (Théories économiques, modélisations, applications, UMR 8184, CNRS/UCP)
  • le PRINTEMPS (Professions, institutions, temporalités, UMR 8085, CNRS /UVSQ)
  • le CEE (Centre d’études européennes, UMR 8239, Sciences Po Paris)

La formation des étudiants par la recherche

Des chercheurs de ces laboratoires participeront, dès l’ouverture de l’IEP en septembre 2014, à la formation des étudiants.

Sciences Po Saint-Germain-en-Laye consacre en effet la recherche comme un outil essentiel d’apprentissage. Dès la 1re année, les étudiants sont initiés aux méthodes des sciences sociales, tant quantitatives que qualitatives à travers deux enseignements prodigués par un sociologue et un économiste. En 2e année, ils sont invités à participer à des projets collectifs de recherche, sous l’autorité d’un enseignant chercheur de l’IEP appelé à les encadrer dans leur découverte du terrain et dans le maniement des outils d’analyse nécessaires.

Tout au long de leur cursus à l’IEP, ils rencontrent des chercheurs de renommée nationale et internationale qui viennent exposer les produits de leur travail dans des séminaires et conférences de formats variés.

Si Sciences Po n’a pas pour vocation première de former des professionnels de la recherche – même s’il s’y attelle à travers quelques masters dédiés à la recherche en sciences sociales -, il a pour ambition de sensibiliser l’ensemble de ses étudiants aux apports de la recherche dans les secteurs d’activités où ils seront amenés à exercer leur activité professionnelle.